Catégorie : Guerres et conflits

10 octobre 2002 : la CIJ reconnait la souveraineté du Cameroun sur la péninsule de Bakassi

Une grande victoire pour le Cameroun. Après plusieurs années de procédures judiciaires et de tensions entre le Cameroun et le Nigéria au sujet de

05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages

Soupçonnés d’abriter une forte concentration de maquisards, il s’agirait des villages Nguilili I, Ngoko et Epaka (situés dans les régions actuelles du sud et de l’est Cameroun) où les populations auraient entièrement et avec un certain enthousiasme, adhéré à l’UPC en créant des Comités… Continue Reading « 05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages »

29 septembre 1959 : l’état d’alerte est proclamé en pays Bamiléké

Selon diverses sources, cette situation

27 septembre 1914 : la ville de Douala est prise par l’armée française

C’était suite à l’offensive des troupes alliées (constituées notamment des armées française et britannique) peu de temps après le début de la première guerre mondiale. Le Cameroun qui, en ce moment était encore un

15 septembre 2004 : le Nigeria refuse d’évacuer la péninsule de Bakassi

En effet, comme l’affirme Valentin Zinga de RFI :

27 juillet 2014 : double attentat meurtrier à Kolofata dans l’extrême-Nord du Cameroun

Attribué à la secte islamiste Boko Haram, ce double attentat qui n’était pourtant pas la première attaque de cette secte en territoire camerounais, fera beaucoup parler de lui, du fait du lieu où il fut perpétré certes, mais aussi et surtout, du fait des

11 Juin 1998 : la cour internationale de Justice de La Haye rend son arrêt sur la phase préliminaire dans l’affaire Bakassi

Elle se déclare compétente pour statuer sur le fond de ce litige frontalier opposant le Cameroun et le Nigéria sur la presqu’île de Bakassi. En effet, comme on peut le lire ici :

09 Juin 2008 : une attaque de pirates fait plusieurs morts à Bakassi

Une attaque qui fera près de six morts. D’après le quotidien Le Messager :

07 juin 1958 : Isaac Nyobè Pandjock est tué par les autorités françaises

Le « général » Isaac Nyobè Pandjock était un ancien combattant (de la seconde guerre mondiale notamment), un militaire aguerri et un membre actif de l’UPC. Comme l’affirme l’historien Enoh Meyomesse :

22 mai 1955 : début des «Massacres de Mai 1955»

Il s’agissait en fait d’émeutes, violemment réprimées par la France, qui avaient éclaté dans plusieurs villes camerounaises. Elles dureront jusqu’au 30 mai et seront sévèrement réprimées par le Haut Commissaire Roland Pré qui pourchassera les militants de l’Union des Populations du Cameroun (UPC) à… Continue Reading « 22 mai 1955 : début des «Massacres de Mai 1955» »