Catégorie : Politique

6 novembre 1982 : Paul Biya accède à la magistrature suprême

Il devanait ainsi le deuxième Président de la République du Cameroun, suite à la démission, 48 heures plus tôt d’

05 novembre 1957 : adoption officielle de l’hymne national du Cameroun

Il s’agissait en fait de la promulgation de la loi N°57/47 y afférente car, ce chant était utilisé officieusement depuis plusieurs années. L’hymne national du Cameroun était ainsi adopté par la première Assemblée législative du Cameroun baptisée ALCAM Cependant, même si les histoires sur l’origine… Continue Reading « 05 novembre 1957 : adoption officielle de l’hymne national du Cameroun »

04 novembre 1982 : démission d’Ahmadou Ahidjo de ses fonctions de PR

Celui qui fut le tout premier président du Cameroun depuis son accession à l’indépendance, annonçait ce jeudi contre toute attente, sa décision de démissionner de ses fonctions de Président de la République Unie du Cameroun. Selon plusieurs sources,

03 novembre 1960 : mort à Genève de Félix Roland Moumié

Félix Roland Moumié est sans conteste, l’une des grandes de l’histoire du Cameroun. « Figure mythique du nationalisme camerounais » comme le souligne le journaliste Georges Dougueli, ce médecin de formation, s’illustrera notamment à travers ses

02 novembre 2010 : dépôt à Paris d’une plainte contre le président Biya

Déposer par l’Union pour une diaspora active (UDA), elle accusait le président Biya de

29 octobre 1959 : l’ALCAM octroie les pleins pouvoirs à Ahmadou Ahidjo

Lui qui, à l’époque, n’est que Premier Ministre, chef du gouvernement, obtient de l’Assemblée Législative du Cameroun (ALCAM), les pleins pouvoirs afin de

27 octobre 1946 : le Cameroun devient membre de l’union française

Comme on peut le lire sur

21 octobre 1946 : naissance du Rassemblement Démocratique Africain (RDA)

Le rassemblement démocratique africain (RDA) est :

18 octobre 2013 : Paul Biya est reçu au Vatican par le Pape François

Il s’agissait de la première rencontre le Pape François et le président de la république. Ce dernier répondait ainsi à une visite du Saint Père. D’après L’effort Camerounais :

16 octobre 1995 : le Cameroun rejoint le Commonwealth

Le 52e membre, pour être plus précis, de cette organisation que d’aucuns qualifient de « club des gentlemen ». Une adhésion qui marquait alors l’aboutissement d’une longue procédure, enclenchée depuis plusieurs années. En effet, comme le relate Martin Dieudonné Ebolo (cité par Beaugas-Orain Djoyum) :