Étiquette : Est Cameroun

05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages

Soupçonnés d’abriter une forte concentration de maquisards, il s’agirait des villages Nguilili I, Ngoko et Epaka (situés dans les régions actuelles du sud et de l’est Cameroun) où les populations auraient entièrement et avec un certain enthousiasme, adhéré à l’UPC en créant des Comités… Continue Reading « 05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages »

31 août 2013 : Camrail inaugure une nouvelle carrière dans la région de l’Est

Située dans la localité d’Ebaka, à une dizaine de kilomètres de Belabo, chef-lieu de l’arrondissement éponyme, département du Lom et Djerem, région de l’Est, cette carrière avait, été inaugurée par

27 août 2014 : création de la réserve de faune de Ngoyla

Une décision du gouvernement prise par décret, précisément le Décret N° 2014/2383/PM. Cette réserve est située dans l’arrondissement de Ngoyla, Département du Haut-Nyong dans la région de l’Est. En son article 2, ce décret stipule clairement que :

03 mai 1888 : l’Allemagne publie un décret sur la création d’une station scientifique dans la région du Nyong supérieur

La région du « Nyong Supérieur » équivaut à l’actuelle région de l’Est-Cameroun. Il s’agissait précisément d’un décret du ministère impérial des Affaires étrangères au gouverneur Julius Freiherr von Soden. Il portait sur la deuxième expédition allemande dans l’Est Cameroun, dont les buts semblaient être

15 mars 1966 : assassinat de Castor Osende Afana

Premier économiste d’Afrique noire, dirigeant de l’UPC, chef de la deuxième colonne du maquis de l’UPC dans l’Est-Cameroun, Castor Osende Afana était assassiné ce jour à Ndélélé, dans la région de l’Est-Cameroun (non loin de la frontière entre le Cameroun et la République du Congo).… Continue Reading « 15 mars 1966 : assassinat de Castor Osende Afana »

24 Février 1966 : Castor Osende Afana et son groupe sont attaqués par les forces armées néocoloniales

En effet, dans la nuit du 24 au 25 Février 1966, le Groupe subit une violente attaque des forces armées néocoloniales comme l’affirme le blogueur Stéphane Jo. Une attaque qui eu lieu aux environs la zone de l’actuel département de